Cette scène voyeuriste joue avec les limites de la bienséance précieuse. Elle publie La Princesse de Clèves en 1678 (Classicisme), roman considéré comme le premier roman d'analyse psychologique moderne ( C'est la première fois qu'on analyse psychologiquement les personages et qu'on développe les pensées interieures) Présentation et situation du passage. Madame de La Fayette publie en 1678 La Princesse de Clèves, un roman historique qui se déroule au XVIème siècle entre octobre 1558 et novembre 1559 à la cour du roi Henri II puis de François II. Introduction La Princesse de Clèves de Madame de La Fayette (1634 - 1693), publié sans nom d'auteur en 1678, apparaît comme le premier roman d'analyse de la littérature française moderne.L'intrigue de ce roman historique et psychologique est située à la cour d'Henri II. La Princesse de Clèves, la scène d’espionnage nocturne, Conclusion .

Son érotisme voilé cherche à troubler le lecteur, autant qu’il souligne l’intense passion amoureuse qui relie la princesse de Clèves et le duc de Nemours. Voici une explication linéaire de la scène d’aveu au mari dans La Princesse de Clèves (troisième partie du roman).. L’aveu de la Princesse de Clèves, introduction . Mais aussi une scène-clef qui relance l'action (un noeud dramatique), puisqu'elle précipite le dénouement (jalousie mortelle de M. de Clèves, rupture de la confiance entre M. et Mme de Clèves, à cause de la diffusion de l'aveu, et jalousie bientôt triomphante et pourtant malheureuse de M. de Nemours). L'héroïne éponyme, modèle de beauté et de vertu, a épousé un homme par estime et non par amour. Ce passage est extrait de la 3ème partie de La Princesse de Clèves.