Maupassant participait à de nombreuses pièces de théâtre. Sa mère, Laure Le Poittevin, est la sœur du meilleur ami de Gustave Flaubert, et elle informe régulièrement le grand écrivain de l’évolution et des progrès du jeune Guy. Texte publié dans Gil Blas du 5 décembre 1882, sous la signature de Maufrigneuse. Ses loisirs. Il en écrivait lui-même. Dialogues initiés par : tiret - guillemet. Mis en ligne le 9 novembre 1998.

Guy de Maupassant : Ma femme. Ma femme . Guy de Maupassant: Ma femme. Pour appuyer ses dires, il invite ses 14 convives à se rendre chez une de ses maîtresses, rue Feydeau, et devant une assistance autant médusée qu'amusée, il se met à honorer 5 fois la maîtresse des lieux ! En revanche, sa mère, Laure le Poittevin, très cultivée, parlant plusieurs langues, est passionnée de littérature et notamment de poésie.

Un soir que Maupassant offrait un souper à ses amis, (Flaubert et Huysmans y participaient), ce dernier se targue de « lasser une femme ». Les femmes de sa vie. Guy de Maupassant ne fut pas marié, mais il rencontra plusieurs femmes dont Marie Bashkirtseff, une artiste peintre ukrainienne. La famille Maupassant, venue de Lorraine, s’est installée en Seine-Inférieure (aujourd'hui Seine-Maritime) au milieu du XIX e siècle. Si certains de ses biographes ont prétendu qu'il avait eu mille et trois maîtresses comme le Don Giovanni de Mozart, il convient de laisser de côté toute comptabilité pour se concentrer sur les femmes que Guy aima. Guy de Maupassant est le 5 août 1850, au château de Miromesnil à Tourville-sur-Arques près de Dieppe. Maupassant a toujours été considéré comme un homme à femmes.

Son père est plus attiré par les femmes que par la culture. Malheureusement, elles n'eurent pas un grand succès.

Leur identité n'est pas toujours connue, et la liste ci-dessous loin d'être exhaustive. Ils communiquèrent par lettres. Guy de Maupassant naît le 5 août 1850 au château de Miromesnil, dans la com­mune de Tourville-sur-Arques, en Normandie. Enfance et jeunesse. C’était à la fin d’un dîner d’hommes, d’hommes mariés, anciens amis, qui se réunissaient quelquefois sans leurs femmes, en garçons, comme jadis.