Retrouvez toutes les dates. À l’origine, le combat pour le droit de vote féminin vient des ligues de tempérance comme la Woman's Christian Temperance Union, menée par Kate Sheppard. En Allemagne : pour le jour des femmes, le « Frauen Tag » du 8 mars 1914, les allemandes demandent le droit de vote. Après la Première Guerre Mondiale, après avoir durement travaillé pour remplacer les hommes partis au front, les femmes réclament le droit de vote. L'Allemagne fête le centième anniversaire du droit de vote des femmes cette semaine, autorisé depuis le 12 novembre 1918. Traditionnellement, les femmes votent au centre, centre-droit. France : en février, 238 députés sur 591 refusent d’accorder le vote des femmes. Droit de vote des femmes : évident en 2018, révolutionnaire en 1918. auremar/stock.adobe.com Les femmes votent-elles autrement que les hommes ? Dès 1647, Margaret Brend avait réclamé une place et une voix dans l’Assemblée de Maryland. France : en février, 238 députés sur 591 refusent d’accorder le vote des femmes. Il n'est pas rare non plus que, dans les pays ayant fait partie d'une fédération où les femmes avaient le droit de vote et l'éligibilité en vertu de la loi fédérale, les droits électoraux des femmes aient été confirmés par la Constitution du nouvel Etat indépendant. 28 novembre 1893 : les néo-zélandaises sont les premières femmes à voter. Les élections du Bundestag 2017 ont révélé de nettes différences entre les hommes et les femmes : la CDU a obtenu 6,3 pour cent de voix des femmes de plus que celles des hommes. En Allemagne : pour le jour des femmes, le « Frauen Tag » du 8 mars 1914, les allemandes demandent le droit de vote.Elles l’obtiendront 4 ans plus tard : le 12 novembre 1918. Le 7 février 1971, les Suissesses remportèrent enfin la victoire : 53 ans après l’Allemagne, 52 ans après l’Autriche, 27 ans après la France et 26 ans après l’Italie, les électeurs masculins acceptèrent en votation populaire le droit de vote et d’éligibilité des femmes, par 65,7 % contre 34,3 %. 21 avril 1944 : le droit de vote accordé. En Europe, malgré de grands débats autour de la parité, les femmes ont parfois obtenu le droit de vote très tardivement. Un siècle qui n'a pas permis de gommer les inégalités en politique. 1920 : Albanie, États-Unis, droit de vote restreint aux femmes blanches jusqu'au Voting Rights Act de 1965 1922 : État libre d’Irlande, dès 21 ans, comme les hommes Mais les sénateurs le rejettent, malgré l'accord de la Chambre des députés. Plusieurs études montrent comment les femmes font usage de leur droit de vote aujourd'hui. L'introduction du droit de vote des femmes, c'est symbolique, mais ça ne fait pas tout; et surtout, ça ne dit pas grand chose de la situation actuelle des femmes en politique. Bien avant les pays européens ou les États-Unis, la Nouvelle-Zélande a été le premier pays à accorder le droit de vote aux femmes. Elles l’obtiendront 4 ans plus tard : le 12 novembre 1918. Sa demande fut rejetée malgré l’appui du gouverneur. De 1691 à 1780, les femmes propriétaires avaient le droit de vote dans le Massachusetts. En 1919, un projet est déposé pour accorder le droit de vote aux femmes. Mais de 1870 à 1910, à l’issue des 480 campagnes organisées pour obtenir l’organisation de référendum locaux, dix-sept se sont tenus dans les différents États américains dont deux seulement ont abouti à une victoire pour le droit de vote des femmes [65]. En 1908 est créé le Women's Rights Day [29]. Exemple: les femmes néozélandaises ont eu le droit de vote en 1893 mais le droit d'être élues "seulement" 26 ans plus tard, en 1919. mais l’antiparlementarisme de gauche limite l’évolution de la question. Nouvelle-Zélande, le droit de vote, déjà obtenu en 1893, est complété par le droit d’éligibilité. La France, pays de la Déclaration universelle des droits de l'Homme et du citoyen, tarde bien à accorder le droit de vote aux femmes. En avril, un plébiscite féminin organisé par les suffragistes réunit 505 972 « oui » pour le vote des femmes. En novembre 1955, l'Erythrée faisait partie de … La multiplication des campagnes médiatiques pour le droit de vote des femmes fait que le sujet s’installe dans l’espace médiatique à partir de 1885 (même La Croix et Le Figaro finissent par en parler !)