La réduction ou l'augmentation du temps de travail d'un salarié ne constitue pas forcément une modification de son contrat de travail. En cas de remplacement d’un salarié temporairement absent, les conditions d’emploi, notamment concernant la rémunération, sont celles du salarié remplacé, dès lors qu’elles sont plus favorables au salarié à temps partiel (article 2-1 de la section 2 du Chapitre 2 de l’Accord collectif du …

L. 3123–11).. Anciennement fixé à 7 jours, la loi travail a modifié les modalités de ce délai de prévenance. L'employeur peut donc … Dans ce cas, la réduction ou l’augmentation des horaires de travail constitue une modification du contrat de travail et nécessite l’accord écrit du salarié. La modification de l'horaire de travail d'un salarié à temps partiel est plus ou moins difficile selon la forme de temps partiel utilisée.

Contre un peu plus de 15% chez les hommes, qui, eux, sont à plus de deux tiers au-dessus du mi-temps.

Cette modification peut concerner le passage à temps plein d’un salarié à temps partiel ou au contraire, la diminution du temps de présence d’un salarié à temps complet. Dans tous les cas, la signature d'un avenant au contrat de travail est nécessaire même si la modification est temporaire ou prévue par une convention collective (Cass. La réponse d'Alain Sutra, avocat spécialisé en droit social Il est possible d'augmenter le temps de travail d'un salarié à temps partiel sous la forme d'heures complémentaires.

Aujourd’hui, plus de 60% des femmes travaillent à temps partiel, dont plus d’un quart à des taux inférieurs à 50%.

Le temps de travail d'un salarié est dit « partiel » lorsque son contrat de travail prévoit explicitement que la durée de sa prestation de travail personnelle est inférieure à : la durée légale du travail sur la semaine : soit 35 heures ; à l'équivalent mensuel de la durée légale hebdomadaire du travail : soit 151,66 heure ; Scribd è il più grande sito di social reading e publishing al mondo.

Le Code du travail dispose que lorsque vous entendez modifier la répartition de la durée du travail entre les jours de la semaine ou les semaines du mois de vos salariés à temps partiel, vous devez les avertir en respectant un délai de prévenance (Code du travail, art. Soc., 23 novembre 2016, n° 15-18.093). Le salarié à temps partiel est celui dont la durée du travail, obligatoirement mentionnée dans son contrat de travail, est inférieure à la durée légale du travail (35 heures par semaine) ou si elle est inférieure à la durée du travail fixée conventionnellement pour la branche ou l’entreprise ou à la durée du travail applicable dans l’établissement.